Le gouvernement japonais a lancé en février dernier l’initiative du « Premium Friday », afin de pousser les employés japonais à quitter plus tôt leur travail chaque dernier vendredi du mois. Dans la réalité, ils sont seulement 3,7% a avoir suivi le mouvement.

, Impact minime du « Premium Friday » sur les japonais
Image d’illustration (© mercado2)

Après le « Premium Friday » lancé le vendredi 24 février dernier, la société de marketing Intage a menée une enquête auprès de 2 200 hommes et femmes entre 20 et 50 ans habitant dans la région de Tôkyô.

Il en ressort finalement que seulement 10,5% des répondants ont indiqué avoir été incités à partir plus tôt. Sur ces 10,5%, seul un tiers affirme être bel et bien parti plus tôt, alors que moins d’un cinquième souhaitaient effectivement le faire mais n’ont finalement pas pu.

Mélanie Alves – sources : The Mainichi.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNouveaux tirs balistiques de la Corée du Nord vers le Japon
Article suivant« Le secret de la chambre noire » de Kiyoshi KUROSAWA
Rédactrice, community manager et chargée de Communication pour Japon infos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.