Le Ministère des Finances a annoncé mercredi qu’à la fin de l’année fiscale 2016, en mars, la dette du gouvernement japonais s’établissait à 1,072 billiard de yens (soit 8,6 billions d’euros).

La dette du gouvernement a augmenté de 22,19 billions de yens par rapport à 2015. Cette hausse s’explique par le vieillissement de la population japonaise, qui accroît les dépenses en rapport à la sécurité sociale.

Selon le Ministère des Finances, au 31 mars, la dette se composait de 859,86 billions d’euros en obligations d’État, de 50 billions d’euros d’emprunts auprès d’institutions financières et de 75,65 billions d’euros en billets de financement ou à court terme du gouvernement.