, Le choc pétrolier n’épargne pas les sumos japonais

Le numéro un du sumo, le Mongol Asashoryu, a réclamé une augmentation du salaire des lutteurs, pour la première fois depuis sept ans, en citant la crise mondiale du prix des carburants, a rapporté mercredi un quotidien japonais.

« Je veux une augmentation de salaire pour les lutteurs. Le prix des carburants et de beaucoup d’autres denrées augmente, mais notre paye reste la même », a dit Asashoryu lors d’une réunion mardi avec d’autres lutteurs, selon le quotidien sportif Nikkan Sports.

Le yokozuna (grand champion) Asashoryu, 27 ans, n’a jamais réussi, malgré son talent, à se faire aimer du public japonais et de l’establishement du sumo, en raison, dit-on, de son manque de raffinement qui détonne dans ce sport millénaire rythmé par des codes et des rites.

Le quotidien a souligné qu’il était rarissime que des lutteurs de sumo réclament eux-mêmes une augmentation de salaire, mais a ajouté que d’autres lutteurs confirmés avaient exprimé leur soutien et applaudi lors de la réunion organisée mardi dans la préfecture d’Aichi (centre).

« Je me demande si nous ne pourrions pas avoir une hausse d’environ 10% ou nous faire rembourser nos déplacements entre les centres d’entraînement et les lieux de tournoi », a dit Asashoryu, selon le journal.

Le champion mongol, qui préside le groupe de lutteurs chargé de faire des propositions à la fédération de sumo, a souligné qu’il avait déposé cette demande « par sens du devoir ».

Les lutteurs professionnels sont payés par l’Association japonaise de sumo. Un « yokozuna » touche 2,82 millions de yens (17.300 euros) par mois, selon l’association, à quoi s’ajoutent des prix en nature, des gratuités et des allocations en fonction des résultats lors des tournois.

Selon le Nikkan Sports, Asashoryu reçoit 60 millions de yens (360.000 euros) par an de la seule fédération.

Aucune confirmation de ces informations n’a pu être obtenue auprès de l’association de sumo.

« C’est vrai qu’il y a eu une réunion mardi, mais nous ne divulguons jamais la teneur des discussions », a déclaré un porte-parole, tout en confirmant que les salaires n’avaient pas été augmentés depuis sept ans.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Namba Parc, une oasis au coeur d’Osaka
Article suivantExposition – Japan Expo, quèsaco ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.