Le Japon a ordonné à ses diplomates de ne pas emprunter les avions de la compagnie aérienne sud-coréenne Korean Air pendant un mois, afin de protester contre un survol d’îlots revendiqués par les deux pays, a-t-on appris aujourd’hui auprès d’un responsable nippon.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Takeaki Matsumoto, « nous a donné l’instruction de ne pas prendre de vol Korean Air pendant un mois à partir de lundi », a expliqué à l’AFP un responsable du ministère sous couvert d’anonymat. « C’est la première fois qu’une mesure de ce type est prise », a-t-il ajouté.

Cette sanction a été décidée après un vol de démonstration d’un Airbus A380, effectué par Korean Air le 16 juin pour des chefs d’entreprise et journalistes sud-coréens. Lors de cet essai, l’appareil a survolé des îles au centre d’un conflit territorial, appelées Dokdo en Corée du Sud et Takeshima au Japon, situées en Mer du Japon.

Un responsable du ministère sud-coréen des Affaires étrangères, ayant lui aussi requis l’anonymat, a déclaré que son pays n’acceptait « aucune protestation japonaise à propos d’un vol de la compagnie nationale au-dessus de notre territoire ». « Nous exigeons des excuses du Japon et qu’il retire immédiatement sa mesure de rétorsion contre Korean Air », a-t-il ajouté.

La Corée du Sud, colonie du Japon de 1910 à 1945, cherche à renforcer son emprise sur ces îlots, qu’elle contrôle de fait. La tension a monté d’un cran depuis que Tokyo a autorisé en mars la publication de manuels scolaires affirmant la revendication nippone sur ces territoires.

© 2011 – LeFigaro.fr – AFP – Article original
close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.