Le ministre japonais des Finances, Jun Azumi, a quitté l’Archipel pour se rendre en France où il participera ce weekend à un sommet réunissant les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales du G7.

Le sommet, qui se tiendra à Marseille, sera la première conférence internationale d’envergure du gouvernement Noda. M. Azumi représentera le Japon avec le gouverneur de la Banque centrale japonaise, Masaaki Shirakawa.

Les deux hommes présenteront aux autres membres du G7 l’objectif du Japon de parvenir à une reprise économique avec l’adoption cette année d’un troisième budget fiscal supplémentaire destiné à financer la reconstruction après le désastre de mars, et la poursuite d’une politique d’assouplissement monétaire.

M. Azumi abordera également le problème du yen, dont l’appréciation historique ces derniers temps pourrait avoir un impact négatif sur l’économie de l’Archipel alors même qu’elle essaie de se relever.

Le soutien ou non des membres du G7 à l’idée d’une intervention sur les marchés pour mettre fin à l’appréciation de sa devise sera pour le Japon l’un des principaux enjeux du sommet.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDes rejets radioactifs en mer trois fois supérieurs aux annonces de Tepco
Article suivantRéserve du ministre de la Défense sur l’utilisation des armes par les Forces japonaises d’autodéfense

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.