Dimanche 14 décembre, les japonais se sont rendus aux urnes afin d’élire les nouveaux représentants de la Chambre basse après la dissolution de celle-ci en novembre dernier par le Premier ministre Shinzô Abe.

Des affiches électorales dans la ville d'Akita (© Pierre-Etienne De Lazzer)
Des affiches électorales dans la ville d’Akita (© Pierre-Etienne De Lazzer)

La dissolution avait pour but d’affirmer le soutien des citoyens aux projets économiques de Shinzô Abe, les Abenomics. Le second projet d’envergure pour le Premier ministre et son Cabinet est la révision de la Constitution pacifiste du pays, mais ce projet n’est pas soutenu par l’opinion publique.

Le pari de Shinzô Abe, même s’il avait promis sa démission en cas de défaite, n’était pas très risqué au vu de la faiblesse de l’opposition. Et les résultats lui ont donné raison.

Sur les 475 sièges à pourvoir, 180 étaient à gagner au scrutin proportionnel plurinominal alors que le reste l’était par un scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Le parti au pouvoir, le Parti Libéral Démocrate (PLD), remporte 291 siège et son allié du Komeitô 35. Avec ces 326 sièges, un de plus que lors des élections de 2012, la coalition s’assure une majorité des deux tiers.

Dans l’opposition, on peut néanmoins noter une amélioration pour le Parti Démocrate Japonais (PDJ) qui passe de 62 à 73 sièges ainsi que le bon résultat du Parti Communiste Japonais (PCJ) qui, en remportant 13 nouveaux sièges, atteint les 21 représentants.

Le chiffre marquant de cette journée électorale est la forte de baisse de la participation qui, en perdant plus de 6 points par rapport à 2012,  chute à 52,66%, montrant ainsi le peu d’intérêt des Japonais pour une élection sans véritable enjeu.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : Le Monde, The Asahi Shimbun, The Japan Times

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.