Selon l’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi, le nouveau système de refroidissement fonctionne de manière satisfaisante et pourrait permettre d’accélérer la reprise sous contrôle des réacteurs en août.

Le système, qui recycle l’eau contaminée, a connu une série de problèmes techniques depuis sa mise en place fin juin.

Toutefois, l’exploitant de la centrale, Tepco, assure qu’il a fonctionné à peu près comme prévu depuis début juillet.

Tepco reconnaît cependant que la quantité d’eau utilisée dans le sytème doit être limitée en raison des fuites d’eau radioactive encore présentes dans 3 réacteurs. Ces fuites signifient que le niveau de liquide toxique accumulé dans les réacteurs n’a pas diminué.

Selon l’opérateur, si le système de décontamination continue à fonctionner normalement, l’eau redescendra dès le mois prochain à un mètre au-dessous du niveau où elle présente des risques de débordement.

Si tout se déroule comme prévu, il ne sera plus nécessaire d’imposer des limites à la quantité d’eau utilisée dans le système de refroidissement des réacteurs.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentCoopération nippo-allemande dans le secteur des énergies renouvelables
Article suivantBourse : Tokyo fait une pause après sept séances de hausse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.