Dans la revue de presse de ce mardi 25 août, nous aborderons : Le niveau retrouvé de l’indice Nikkei , le typhon Bavi qui frappe actuellement le sud du Japon , et enfin l’ex-ministre de la Justice qui plaide non coupable dans une affaire de corruption.

L’indice Nikkei retrouve sa forme d’antan

Le Nikkei, indice boursier de référence à Tôkyô, a fortement augmenté ce mardi, si bien que le niveau a presque atteint les performances de la période pré pandémique. Après une hausse dont le pic était à plus de 400 points dans la journée, la moyenne était aujourd’hui de 23 296 points, ce qui représente une augmentation de 1,35%. De février à mars dernier, le Nikkei avait chuté d’environ 30%. Bien que le cours des actions à Tôkyô suit une tendance à la hausse depuis mars, les analystes restent prudents et préviennent que la situation quant au corona virus reste incertaine et pourrait avoir des incidences sur l’état de la bourse. Les investisseurs, pour leur part, surveillent de près l’éventuel développement d’un vaccin contre la COVID-19.

Le Typhon Bavi frappe le pays

Le typhon Bavi, frappant actuellement le sud du Japon, connait une évolution vers le nord selon l’Agence météorologique japonaise. La tempête possède des vents maximums de 144 km/h à proximité de son œil et des rafales allant jusqu’à 216 km/h. Selon les autorités, les rafales de vent pourraient atteindre 108 km/h dans le nord de Kyûshû et provoquer des vagues de 6 mètres de haut. Le typhon engendrerait également des orages localisés et les autorités mettent en garde sur les précipitations pouvant frapper les régions d’Okinawa (125 millimètres) et de Shikoku (250 millimètres) ces mercredi et jeudi.

L’affaire de corruption se poursuit

L’ancien ministre de la Justice, Katsuyuki Kawai, membre de la Chambre basse, plaide non coupable dans l’affaire où il aurait acheté des voix pour des élections. Aujourd’hui s’est tenu la première audience de son procès au tribunal de Tôkyô. Il aurait, selon les accusations, distribué avec sa femme de l’argent aux politiciens locaux afin d’aider celle-ci a gagné sa place à la Chambre haute. Son épouse, Anri, qui a remporté un siège dans la circonscription de Hiroshima, au cours des élections de la Chambre haute en juillet 2019, a également nié les allégations. Elle aurait distribué au total 1,7 million de yens à 5 politiciens locaux. Près de 120 témoins devraient être appelés à la barre.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.