Dans la revue de presse de ce mercredi 26 août, nous aborderons : la production de masques au Japon face à la pandémie de coronavirus, le logo gagnant du concours pour l’exposition universelle 2025 à Ôsaka, et enfin les récentes études au Japon sur la parité homme-femme dans les entreprises et les universités.

Production de masques face à la pandémie

Le secrétaire en chef du Cabinet, Yoshihide Suga, a déclaré aujourd’hui que le gouvernement allait intensifier ses efforts pour garantir l’approvisionnement en masques en cas de reprise de la pandémie de coronavirus. Il a annoncé qu’environ 1 milliard de masques auraient été disponibles au Japon pendant le mois d’août, dont près de la moitié auraient été produits dans le pays. Il n’y aurait pas actuellement de pénurie de masques, mais le gouvernement désire augmenter la production de manière à pallier à une éventuelle urgence. Le nombre de nouveau cas à Tôkyô est aujourd’hui de 236. C’est la première fois depuis dimanche dernier que le nombre de nouveaux infectés journaliers dépasse les 200 personnes.

Un logo pour l’exposition universelle d’Ôsaka

L’association de l’exposition universelle prévue à Ôsaka en 2025 a dévoilé aujourd’hui le logo officiel. La candidature qui a été sélectionnée parmi les 5 894 concurrents est un logo créé par une équipe de 6 personnes. Celui-ci représente une dizaine de globules rouges « rebondissants » en forme de « O », première lettre du nom de la ville d’accueil. Les créateurs désiraient représenter « l’éclat de la vie » en accord avec le thème de l’exposition exprimant l’idée de concevoir « une société du future ». Le représentant et directeur artistique de l’équipe créative, Tamotu Shimada, a raconté avoir été inspiré par la tour du soleil, structure majeure et emblématique exposée lors de l’exposition universelle de 1970, également à Ôsaka.

La parité au Japon, nouveaux chiffres

La société de recherche sur le crédit Teikoku Databank a mené une enquête nationale en juillet sur la parité dans les entreprises. Près de 12 000 compagnies y ont répondu. Le ratio de femmes qui occupent des postes à responsabilités a augmenté légèrement mais reste en dessous des espérances du gouvernement, la moyenne des femmes cadres et cadres supérieures serait de 7,8%. Il s’agit du pourcentage le plus élevé depuis les débuts de l’enquête en 2013, mais l’augmentation n’est que de 0,1% par rapport à l’année dernière. Les instances gouvernementales japonaises aimeraient amener le niveau de femmes dirigeantes à environ 30% cette année. Une enquête menée par le ministère de l’Éducation a également révélé que le nombre de femmes inscrites à l’université a connu un record cette année avec 45,5% d’étudiantes. Une tendance qui serait à la hausse depuis 1981, il s’agit de la sixième année consécutive que le record est battu.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.