Dans la revue de presse du vendredi 22 juillet, nous aborderons : le Livre blanc de la défense, l’autorisation de rejet des eaux de Fukushima, et les funérailles nationales pour Abe.

Le Livre blanc de la défense

Le Livre blanc de la défense de 2022 a été approuvé lors d’une réunion du Cabinet, ce vendredi. Dans celui-ci, le Japon condamne fermement l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Mais il indique aussi que la Chine « intensifie divers types de pression sur Taiwan » et que de « fortes inquiétudes en matière de sécurité » existent concernant la Chine. En ce qui concerne la Corée du Nord, elle est décrite comme une « menace grave et imminente ». Par ailleurs, le gouvernement japonais prévoit de réviser trois documents liés à la sécurité d’ici à la fin de l’année dont la stratégie de sécurité nationale, afin de renforcer les capacités de défense à cause de l’environnement de sécurité actuel. Le livre blanc souligne que « l’utilisation de la force par le Japon après qu’un ennemi a lancé une attaque armée ne doit pas être confondue avec une frappe préventive ».

Autorisation de rejet des eaux de Fukushima

L’Autorité de régulation nucléaire a approuvé le projet de rejeter dans la mer les eaux traitées de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Elle a affirmé qu’il n’y a aucun problème de sécurité. TEPCO, qui possède la centrale, va se lancer dans la construction d’installations de rejet de l’eau traitée dans la mer. Mais elle ne pourra le faire qu’après avoir obtenu l’approbation du département de Fukushima et des villes d’Okuma et de Futaba qui accueille l’usine. La capacité de stockage de l’eau traitée approchant de sa limite, le gouvernement et TEPCO espèrent commencer à évacuer l’eau au printemps prochain. En effet, la capacité de stockage des réservoirs devrait être atteinte d’ici à l’été ou à l’automne de l’année prochaine. Avant le rejet, l’eau sera diluée avec de l’eau de mer pour réduire la concentration de tritium radioactif. Plusieurs décennies devraient être nécessaires pour achever l’évacuation de l’eau.

Funérailles nationales pour Abe

Le gouvernement a officiellement décidé d’organiser des funérailles nationales pour l’ancien Premier ministre Shinzô Abe. Elles auront lieu le 27 septembre, à la salle Nippon Budokan, à Tôkyô. Le gouvernement a déclaré qu’il n’obligerait pas les gens à pleurer et qu’il n’avait pas non plus l’intention de faire de cette journée un jour férié. Cependant, des groupes civils au Japon ont protesté contre cette décision. En effet, plusieurs personnes se sont rassemblées devant le bureau du Premier ministre. Ils ont déclaré que des funérailles nationales « couvriraient les aspects négatifs de la carrière d’Abe en tant que Premier ministre ». Par ailleurs, un groupe de 50 personnes, a demandé au tribunal de Tôkyô d’émettre une injonction ordonnant l’arrêt des funérailles nationales. Ils prévoient également de déposer une plainte contre l’utilisation de l’argent des contribuables pour les funérailles. Ils ont ajouté que cette décision « devrait être discutée au parlement. »

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentCoopération bilatérale | Canon chargé | Alerte rouge
Article suivantÉruption du Sakurajima | Pression sur les soignants | Difficile équilibre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.