Une étude montre que la jeunesse japonaise est assez peu motivée par l’idée-même du mariage, de la sexualité et de la romance en général. Cela n’aide guerre à relancer la démographie du Japon, déjà en berne, malgré les efforts du gouvernement pour tenter d’en inverser la courbe.

Un couple japonais main dans la main ©Muramasa
Un couple japonais main dans la main – Photo : ©Muramasa

Selon le Japan Times, dans un sondage O-net de ce mois-ci, le pourcentage de jeunes de 20 ans n’étant pas en couple est de 74,3%. Une augmentation impressionnante et inquiétante : le chiffre s’élevait à 50% il y a 15 ans. Un autre sondage, lui à interrogé 7 000 personnes âgées de la vingtaine et à la trentaine et a découvert que 40% d’entre eux ne cherchait pas à être en couple à 20 ans parce que selon eux, c’est « trop pénible » et ils préfèrent « donner la priorité à leurs occupations personnelles ». Le témoignage d’un étudiant de 18 ans, Nakamura, confirme cette tendance : celui-ci est heureux d’être célibataire, admettant qu’il préfère jouer aux jeux vidéos et discuter avec ses amis par chat que sortir avec quelqu’un. Il n’a jamais eu d’expérience sexuelle mais admet toutefois rêver d’être marié à 30 ans cependant il pense que ce ne sera pas possible.

Il n’est pas le seul, une autre étude faite par le planning familial révèle que le nombre de jeunes hommes à l’approche de la trentaine qui n’ont aucun intérêt, voire méprise le sexe, sont de 21,6% (contre 8,3% en 2008). Et c’est sans compter une autre enquête menée par le Ministère de la Santé qui montre que le nombre de jeunes mariés d’une vingtaine d’années ne souhaitant pas avoir d’enfants était de l’ordre de 15,8% pour les hommes et 11,6% pour les femmes (respectivement 8,6% et 7,2% en 2002).

Les jeunes seraient aujourd’hui « désenchantés » par une possible relation amoureuse, la cause étant largement le mariage de leurs propres parents. Attention, cela ne signifie pas que leurs mariages ne fonctionnent plus ou qu’ils étaient conflictuels, les jeunes remarquent simplement que ceux-ci n’étaient pas particulièrement heureux ensemble. Le planning familial a aussi découvert que 44,6% des couples mariés n’ont pas eu de relation sexuelle sur le long terme. Ce qui laisse penser que les jeunes japonais d’aujourd’hui manquent d’un modèle en ce qui concerne les relations amoureuses.

Malgré ce désintérêt croissant en ce qui concerne le sexe dans la vie de tous les jours, ceux-ci se retrouvent à aimer des personnages fictifs à travers des animés ou des jeux de simulation de rendez-vous amoureux. La pornographie semble aussi suffisante au cas où une forte libido se ferait sentir. Une préférence encore confirmée par Nakamura : « Dans les animés, tout est parfait. Les filles sont mignonnes et les mecs sont beaux et forts. J’aimerais que ma vraie vie soit comme ça ».

Des aspects négatifs du sexe les ont également influencés, comme le viol ou l’avortement durant l’adolescence. L’insécurité financière des jeunes jouent aussi un rôle : certains n’ont pas assez d’argent pour sortir et n’ont que le choix que de se retrancher sur Internet. Du côté des femmes, on peut aussi constater que la tendance est similaire, cependant pas pour les mêmes raisons. Si, avant, elles avaient une certaine pression à devoir se marier avant 30 ans, aujourd’hui, cet état de fait commence à considérablement changer. Désormais, elles préfèrent  donner la priorité à une carrière professionnelle et remettre à plus tard l’éventualité d’un mariage.

On note que les Japonais ne sont cependant pas tous désintéressés par la sexualité, certains sont simplement juste trop timides pour entamer des avances et cela malgré leur envie d’être en couple.

Claire Bouyssou – source : The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRecette : mochis glacés au kinako
Article suivantHommage à Shigeru Mizuki au musée du quai Branly

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.