Le gouvernement d’Okinawa a fait appel à un comité indépendant afin de statuer au sujet du conflit qui l’oppose avec le gouvernement central. Le litige concerne la relocalisation prévue de la base militaire américaine de Futenma au sein de la préfecture. Cette relocalisation à laquelle le gouverneur d’Okinawa, Takeshi Onaga, est fermement opposé.

Affiches de protestation près du Camp Schwab de Nago où doit être relocalisée la base de Futenma (© Vitalie Ciubotaru)
Affiches de protestation près du Camp Schwab de Nago où doit être relocalisée la base de Futenma (© Vitalie Ciubotaru)

La démarche du Ministre du Territoire, mardi dernier, de suspendre la décision d’Onaga qui annulait l’autorisation de la récupération des terres pour la nouvelle base militaire le long de la zone côtière de la ville de Nago, dans le nord de l’île principale de la préfecture, a été critiqué par le gouverneur.

Des travaux d’enfouissement sont nécessaires à la construction d’une nouvelle infrastructure dans la zone côtière afin de remplacer la base aérienne du Corps des Marines des États-Unis de Futenma, présentement situé dans une partie densément peuplé de la préfecture.

Onaga affirme que la décision du ministre est injuste et déloyale car elle a été prise sur la base d’une politique du Cabinet prédéterminée et que cela représente une implication illégale de l’État dans les affaires locales. Le bureau d’Okinawa du ministère de la Défense a alors commencé à travailler pour la récupération des terres 2 jours après la décision du Ministre.

Le comité tiers du ministère des Affaires internes, qui est en charge des litiges entre les gouvernements locaux et le gouvernement central, est constitué d’un panel de 5 experts administratifs. Le comité fournit des recommandations, ou rejette les plaintes, dans les 90 jours après leurs dépôts. Les parties concernées peuvent faire appel à un tribunal de grande instance si elles n’acceptent pas la décision du comité. Le gouvernement d’Okinawa envisage donc une telle action judiciaire pour obtenir l’annulation de la décision du Ministre.

Le gouvernement central se prépare également à déposer une plainte demandant l’autorité judiciaire afin de procéder à la récupération des terres par procuration.

Le secrétaire en chef du Cabinet, Yoshihide Suga, a déclaré que le gouvernement agira en conséquence sur la base de lois pertinentes sur le sujet. Il a ajouté que l’accord pour les travaux d’enfouissement avait été accordé par l’ancien gouverneur Hirokazu Nakaima, ceci ayant un poids important dans cette affaire.

Le Japon et les États-Unis, qui ont scellé un accord en 1996 sur le retour sous le contrôle japonais du site actuel de Futenma, affirment que le plan de réinstallation est la « seule solution » pour diminuer les dangers posés par la base dans un endroit si peuplé, sans porter atteinte au pouvoir de dissuasion de l’alliance.

Carine – sources : NHK World, The Japan Times

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.