Dans cette revue de presse du mardi 29 janvier nous aborderons : une épidémie de peste porcine, le Grand débat national et enfin un robot pour sonder l’intérieur des réacteurs de Fukushima.

Épidémie de peste porcine

Une épidémie sévit dans le département de Gifu, au centre du Japon, depuis septembre dernier. Ce mardi un septième cas a été identifié, entraînant l’abattage de 1 600 porcs. Après que des tests aient confirmé le nouveau cas dans une ferme de la ville de Kakamigahara, les autorités départementales ont demandé l’envoi de soldats des forces d’autodéfense, chargés d’abattre et d’enterrer les porcs. Le gouvernement envisage également d’abattre 150 porcs sur le marché de gros de Gifu, dont certains proviennent de cette ferme.

Grand débat national, appel aux résidents français

Dans le cadre du Grand débat national, commencé le 15 janvier et jusqu’au 15 mars, les citoyens français résidant dans l’Archipel sont appelés à s’exprimer. Dans cette idée, cinq réunions publiques sont organisées dans les Instituts français de cinq grandes villes du Japon : le 12 février à Tôkyô, le 14 février à Ôsaka, le 15 février à Kyôto, le 20 février à Yokohama et enfin le 23 février à Fukuoka. L’accueil des participants se fait de 18 h 30 à 19h et le débat de 19 h à 21 h. Il est nécessaire de se préinscrire par mesure de sécurité.

Un robot pour sonder la centrale de Fukushima

L’entreprise Toshiba a dévoilé ce lundi un robot télécommandé muni de pinces qui devrait être en mesure de sonder l’intérieur des trois réacteurs endommagés de la centrale nucléaire de Fukushima. Il pourrait aussi saisir les morceaux de combustible fondu, hautement radioactif. Une précédente sonde portant une caméra avait capturé des images de morceaux de combustible, et d’autres sondes avaient repéré dans les deux autres réacteurs des traces de combustible endommagé. Toshiba a déclaré que les expériences avec la sonde prévues en février sont essentielles pour déterminer le matériel nécessaire pour éliminer les déchets.