En 2 heures seulement, plus de 10 millions d’euros ont été volés au Japon plus tôt ce mois-ci auprès de distributeurs automatiques de billets et à l’aide de cartes de crédit contrefaites.

Billets japonais ( © Japanexperterna.se / Flickr )
Billets japonais ( © Japanexperterna.se / Flickr )

À partir de 5 heures le matin du 15 mai, un total de 1,4 milliard de yens (soit environ 10 millions d’euros) a été volé via des retraits coordonnés, principalement à Tôkyô et dans 16 autres départements. Ils ont été effectués dans pas moins de 1 400 distributeurs automatiques de billets situés dans des konbini Seven Eleven. Ces retraits s’élèvent au nombre de 14 000, pour une somme de 100 000 yens chacun (somme de retrait maximale auprès d’un distributeur automatique).

Selon la police, une centaine de personnes (qui n’ont pas encore été arrêtées) seraient impliquées dans cette affaire. Elles seraient toutes membres d’un groupe international de crime organisé, et auraient effectué les retraits grâce à environ 1 600 cartes de crédit contrefaites contenant les données, obtenues illégalement, des clients d’une banque sud-africaine.

Distributeur automatique de billets japonais ( © Chris 73 )
Distributeur automatique de billets japonais ( © Chris 73 )

Des rapports suggèrent que les criminels auraient déjà quitté le Japon. En effet, en s’attaquant à des machines automatisées par un jour de fermeture des banques, et dans un pays différent de celui des données bancaires, ils ont pu gagner assez de temps pour s’enfuir avant d’être découverts.

La police japonaise a pris contact avec celle de l’Afrique du Sud via Interpol afin d’enquêter sur ce vol impressionnant, et en particulier pour déterminer comment les données bancaires sud-africaines ont été dérobées. Elle aurait aussi mis des suspects appartenant à un groupe malaisien sur la liste international des personnes recherchées.

Le Japon n’est pas le premier pays à être victime de ce genre d’attaque, puisque des affaires semblables, survenues en 2012 et 2013, avaient touché plus d’une vingtaine de pays différents dont le Japon, pour une somme totale d’environ 35 millions d’euros.

Nathalie Arnoux – sources : The Mainichi Shimbun , The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentObama visitera Hiroshima mais ne fera pas d’excuses publiques
Article suivantCinéfeuille, festival du film « Jardins et paysages » à Gaillac

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.