Dans la revue de presse de ce mardi 10 septembre, nous aborderons : le possible lâcher d’eau contaminée dans le Pacifique, les indiscrétions autour du prochain remaniement du Cabinet et le rapport sur la propriété des îles Takeshima.

Pollution des eaux du Pacifique

Le ministre de l’Environnement, Yoshiaki Harada, a indiqué ce mardi que de l’eau faiblement contaminée au tritium sur le site de la centrale accidentée de Fukushima pourrait être relâchée dans l’océan Pacifique. La situation pourrait encore empirer les relations avec la Corée du Sud puisque celle-ci a déjà exprimé ses réserves concernant cette idée. Les pêcheurs locaux sont également opposés au projet de peur qu’il n’impacte les poissons. Pour le gouvernement, cette eau faiblement contaminée ne représente aucun danger pour l’Homme.

Des pistes pour le remaniement du Cabinet

Le Premier ministre Shinzô Abe devrait remanier son gouvernement ce mercredi. Selon des sources proches du Cabinet, Kôichi Hagiuda, secrétaire général par intérim du Parti Libéral Démocrate (PLD) pourrait être nommé au ministère de l’Éducation. Yasutoshi Nishimura, vice secrétaire en chef du Cabinet, pourrait se voir confier le poste de ministre de la Revitalisation économique. Enfin, Isshu Sugawara, élu du PLD, pourrait devenir ministre du Commerce. De plus, le nom de Shinjiro Koizumi, fils de l’ancien Premier ministre Junichiro Koizumi, circule également.

Takeshima au Japon ?

Selon un rapport de recherche présenté ce mardi par le gouvernement, les États-Unis auraient reconnu, en 1950, la souveraineté du Japon sur les îles Takeshima, actuellement sous contrôle sud-coréen. Le rapport se base sur des documents du gouvernement australien mais aussi des archives japonaises indiquant une possession de longue date de ces îles. Il aborde également le cas des îles Senkaku réclamées par la Chine. Une chose est sure, c’est que ce rapport ne va pas calmer les relations avec les pays voisins.