L’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi envisage d’ériger une paroi métallique entre l’océan et la centrale afin d’éviter des fuites d’eau radioactive vers la mer.

Tepco, la Compagnie d’électricité de Tokyo, rappelle que plus de 110 mille tonnes d’eau fortement radioactive restent dans les sous-sols des bâtiments des réacteurs de la centrale. Un risque croissant existe que cette eau ne s’infiltre dans le sol et ne s’écoule vers l’océan.

Tepco utilisera des milliers de pieux métalliques pour dresser une paroi de 800 mètres de long, entourant les prises d’eau des 4 réacteurs de l’installation.

Long de 22 mètres sur 1 de large, chaque pieu sera enfoncé profondément sous le niveau du fond marin afin d’empêcher les infiltrations vers les nappes phréatiques.

La construction de la paroi commencera dès la fin de cette année et les travaux dureront environ 2 ans.

La prévention de la contamination de l’eau de mer est un des piliers de la feuille de route définie par Tepco pour maîtriser l’accident nucléaire de Fukushima.

Article original:  NHK World Service Français © 2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe ministère de la Santé souhaite réduire la durée d’hospitalisation des personnes atteintes de démence
Article suivantCoupe du Monde de Rugby: « Les Japonais des charmants opposants »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.