Dans la revue de presse du mercredi 15 décembre, nous aborderons : l’appel entre Kishida et Scholz, le groupement d’avocats pour changer l’immigration et la nouvelle application pour faciliter l’entrée au Japon.

Allié germanique

Le Premier ministre Fumio Kishida et le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz ont convenu, lors de leur entretien téléphonique, d’approfondir les relations bilatérales et d’étendre la coopération en matière de défense. Kishida en a bien sûr profité pour féliciter Scholz, devenu chancelier la semaine dernière, au cours de la discussion qui a duré une vingtaine de minutes. Les deux pays, partageant des valeurs fondamentales telles que la démocratie, ont développé leur coopération dans les domaines de la sécurité et de la défense. Cette année, ils ont notamment lancé des pourparlers, avec leurs ministres des Affaires étrangères et de la Défense, et ont signé un pacte de protection de l’information, permettant de partager des renseignements. Enfin, le mois dernier, une frégate allemande a fait escale au Japon, une première depuis environ deux décennies.

Défense des migrants

Près de 160 avocats de tout l’Archipel se sont regroupés pour former le groupe « Nyukan wo kaeru! Bengoshi network », « Changer l’immigration ! Réseau d’avocats ». Il souhaite s’attaquer aux problèmes liés à la détention de ressortissants étrangers par l’Agence des services d’immigration du Japon. Outre des avocats expérimentés dans le traitement d’affaires impliquant des ressortissants étrangers, le groupe comprend également des personnes issues du domaine social. Son objectif à long terme est d’améliorer le système et la gestion des services d’immigration par le biais du lobbying et de l’activisme politiques. Ce regroupement fait notamment suite au tragique décès, en mars dernier, de Wishma Sandamali, ressortissante sri-lankaise, décédée lors de sa détention au Bureau régional des services d’immigration de Nagoya.

Nouvelle application

Les visiteurs et les rapatriés au Japon pourront passer par des procédures douanières, d’immigration et de quarantaine simplifiées, en utilisant une application qui sera lancée lundi. Les personnes qui ont répondu aux questionnaires de quarantaine et de déclarations de douane, entre autres, via l’application « Visit Japan Web », seront simplement invités à montrer leur smartphone aux fonctionnaires à leur arrivée. L’application sera initialement disponible en anglais et en japonais, mais le gouvernement pourrait ajouter d’autres langues rapidement.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentIntervention japonaise | Entrée facilitée | Kanji de l’année
Article suivantRussie curieuse | Opération pré-natale | Semi-conducteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.