Une flamme commémorative a été installée dans la ville de Rikuzentakata, dans la préfecture d’Iwate. Elle permet aux habitants d’aller prier devant, afin que la zone dévastée par les catastrophes du 11 mars, soit rapidement reconstruite.

La flamme a été placée samedi sur un monument surplombant l’océan Pacifique. Les habitants de Rikuzentakata ainsi que des volontaires venant de Kôbe (Ouest du Japon) ont participé à sa cérémonie d’allumage.

La ville de Kôbe, sévèrement touchée par le grand séisme de Hanshin en 1995, a fait cadeau de cette flamme à la ville détruite. Ses habitants avaient installé un système semblable il y a onze ans, en mémoire aux victimes de ce tremblement de terre.

« La lumière de l’espoir », symbolisant autrefois la motivation des habitants de Kôbe à reconstruire la ville, soutient aujourd’hui la population de Rikuzentakata. Les résidents se rendent sur le lieu pour photographier la flamme et prier pour la reconstruction rapide de la ville.

Cindy Chiffoleau – Source : NHK World
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentL’excédent des comptes courants japonais chute
Article suivantDes enseignants dépressifs dans le nord-est nippon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.