Dans la revue de presse du vendredi 26 janvier, nous aborderons : la nouvelle session de la Diète ternie par un scandale, la suppression d’un mémorial à Gunma, ainsi que les avantages du passeport japonais.

Nouvelle session

La Diète japonaise a débuté sa session ordinaire ce vendredi, mais elle est assombrie par un scandale de financement politique impliquant des factions du Parti Libéral-Démocrate (PLD) dirigé par le Premier ministre Fumio Kishida. Trois factions du PLD, dont celle dirigée par Kishida, sont soupçonnées de ne pas avoir déclaré certains revenus de collectes de fonds et d’avoir versé des commissions à certains de leurs membres. Les forces d’opposition envisagent de demander à Kishida et à d’autres parlementaires du PLD impliqués dans le scandale de témoigner. Le gouvernement et le PLD devraient mettre en avant leur engagement à rétablir la confiance du public. Parallèlement, les partis au pouvoir et de l’opposition explorent des options pour réviser la loi sur le contrôle des fonds politiques afin d’accroître la transparence des transactions financières.

Mémorial

C’est lors d’une conférence de presse le 25 janvier que le gouverneur de Gunma, Ichita Yamamoto, a réaffirmé son intention de retirer un mémorial dédié aux travailleurs coréens dans le parc Gunma no Mori. Il a expliqué que le retrait aura lieu après une négociation minutieuse et une coordination avec le groupe de citoyens à l’origine du monument. Il a indiqué avoir proposé un emplacement alternatif, mais malheureusement, l’approbation de ces citoyens n’a pas été obtenue. Le gouverneur Yamamoto a également répondu aux critiques selon lesquelles la suppression du monument pourrait encourager les discours de haine et le révisionnisme historique, en déclarant que ce n’était pas une question de conscience historique, mais plutôt le fait que la règle établie avait été enfreinte.

Passeport japonais

Le Japon retrouve le sommet du classement des passeports les plus puissants au monde, partageant la première place avec cinq autres pays tels que Singapour, la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, selon le Classement Henley des passeports. Cette édition de 2024 montre que les titulaires de passeport japonais peuvent voyager sans visa vers 194 destinations. L’indice, publié tous les trimestres, couvre 199 passeports et 227 destinations. Le nombre moyen de destinations sans visa a presque doublé, passant de 58 en 2006 à 111 en 2024.

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes mystères du whisky japonais
Article suivantRemarques sexistes | Hamas | Miss Japon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.