Le plus grand opérateur de supérette japonais (ou konbini) ouvrira en 2019 de nouveaux points de vente à Okinawa, la seule zone à ne pas encore compter de Seven-Eleven au Japon.

L’entreprise souhaite ouvrir sur l’île plus de 250 boutiques sur une période de 5 ans, soit 50 annuellement. Les points de vente se concentreront sur la capitale de l’île Naha, et l’entreprise établira une filiale à Okinawa afin d’assurer des opérations régulières pour les nouvelles supérettes. Okinawa est donc la 47e et dernière préfecture à voir arriver la compagnie sur son territoire. Il existe déjà 30 000 magasins Seven-Eleven en Asie. Okinawa étant proche de nombreuses grandes villes asiatiques telles que Taipei, Bangkok ou Singapour, les livraisons seront envoyées depuis Naha, ce qui permettra un trafic aérien nocturne et maintient des services personnalisés 24h/24.

Le président de Seven-Eleven Japan Co. Kazuki Furuya annonce : « nous sommes enfin prêts à ouvrir nos boutiques à Okinawa. Nous espérons créer de bons magasins et contribuer à l’économie de l’île. C’est pour moi un plaisir de le faire ». Seven-Eleven opère une politique de « stratégie dominante », selon laquelle les points de vente sont concentrés dans certaines zones pour améliorer l’efficacité de la production et de la distribution. Son arrivée sur l’île a été retardée, car la compagnie a dû créer son propre réseau de distribution. En s’attaquant au marché d’Okinawa, la compétition entre les opérateurs de supérettes devrait s’intensifier avec l’expansion de la population et le nombre croissant de visiteurs.