Dès le 1e avril, le gouvernement Abe assouplit la législation entourant l’exportation d’armes. Cela lui permettra de jouer un rôle plus important en matière de sécurité et de mettre fin à un interdit que le Japon s’est imposé il y a 50 ans.

Shinzô Abe, 10 mars 2014. Photo : Facebook.
Shinzô Abe, 10 mars 2014. Photo : Facebook.

La nouvelle législation ainsi que la nouvelle doctrine sur l’exportation d’armes que le gouvernement Abe a adoptées mardi 1e avril, vont lui permettre de vendre des armes à d’autres pays, chose que le Japon s’était tout simplement interdit en 1976 sous le gouvernement de Takeo Miki. Cependant, ces nouveaux principes ne lui autoriseront pas l’exportation des armes à des pays violant les traités internationaux en utilisant des armes interdites comme des mines anti-personnelles ou armes à sous-munitions. Des pays sous l’embargo des Nations Unies comme la Corée du Nord ou l’Iran, et les pays en plein conflit militaire seront également bannis.

Le gouvernement Abe a insisté sur le fait qu’il s’assurera que les armes vendues ne soient pas exportées à nouveau vers un pays tiers. Le ministre de la défense Itsunori Onodera a déclaré : « Le Japon a participé activement au maintien de la paix dans le monde, et il ne compte pas changer de position ». Cependant, Miho Aoi professeur de droit constitutionnel à l’université de Gakushuin est sceptique sur ce point : « Il est facile au gouvernement de dire ça, mais cette procédure demande énormément de moyens financiers et humains. Attendons de voir s’il sera capable de mettre en place un tel système pour savoir où ses armes finissent ».

Sur le plan pratique, le Japon avec cette nouvelle législation collaborera surtout avec son allié américain ou les membres de l’Otan. Par exemple dans des projets de conception d’armes, ou de soutien logistique lors des missions de maintien de la paix de l’ONU.

Daï Kaho – Sources : Japan Times, Asahi Shimbum

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.