Shinzô Abe pourrait de nouveau se rendre au sanctuaire controversé du Yasukuni lors de son mandat de premier ministre mais cherche également à rencontrer Xi Jinping.

Le président chinois Xi Jinping (© Michel Temer)
Le président chinois Xi Jinping (© Michel Temer)

Si cela devait se faire, une chose est sure, c’est que la visite se déroulera après le mois de novembre et le voyage en Chine de Shinzô Abe. En effet, selon un de ses collaborateurs, il ne voudrait pas compromettre une possible rencontre avec le président chinois Xi Jinping lors du sommet de Coopération économique pour l’Asie-Pacifique.

La visite du premier ministre en décembre dernier avait enragé la Chine et déçu les États-Unis. Une visite au sanctuaire du Yasukuni est toujours très mal vue par Pékin et Séoul car il est perçu comme un symbole de l’agression japonaise.

Les relations entre les deux plus grandes économies d’Asie se sont tendues à cause du différend territorial sur les îles Senkaku, d’une vision opposée de la guerre de 15 ans et des visites au sanctuaire du Yasukuni.

Ce lundi, Shinzô Abe a réitéré devant la Diète son souhait de rencontrer le président chinois. Il a déclaré que les relations entre les deux pays « ne pourront jamais être coupées ».

Ces dernières semaines, les rencontres entre les diplomates des deux puissances se sont multipliées et malgré plus de 200 sommets depuis son arrivée au poste de premier ministre en 2012, Shinzô Abe n’a toujours pas réussi à rencontrer Xi Jinping.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan Times

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa Chine critique vis-à-vis du Japon lors d’un discours à l’ONU
Article suivantLe shinkansen fête ses 50 ans

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.