Dans la revue de presse du mercredi 2 mai, nous allons aborder : des stagiaires étrangers employés illégalement à la centrale de Fukushima, une délégation à Cannes pour promouvoir Tôkyô, des employés encouragés à s’habiller de manière plus décontractée en été et des chauffeurs de bus qui font grève en refusant les paiements des usagers. 

Stagiaires étrangers à la centrale de Fukushima

Des stagiaires étrangers ont travaillé sur le site nucléaire de Fukushima malgré l’interdiction pour causes sanitaires. C’est ce que révèlent les autorités ce mardi, dans un nouveau manquement impliquant des travailleurs étrangers employés par le Programme d’entrainement de stagiaires techniques du gouvernement japonais. Le programme est souvent critiqué comme étant une couverture pour utiliser de la main d’oeuvre bon marché. Selon un officiel de TEPCO, les stagiaires dépendaient d’un sous-traitant du groupe d’électricité. 

Tôkyô des cinéastes

Le Japon envoie une délégation à Cannes pour promouvoir la capitale japonaise comme lieu de tournage pour les cinéastes étrangers. Les officiels du gouvernement métropolitain de Tôkyô participeront à une foire commerciale par le biais d’un projet appelé la Commission du film de Tôkyô. Le début de l’événement coïncidera avec l’ouverture du Festival de Cannes, le 8 mai.

Des tenues décontractées pour limiter le réchauffement

Ce mardi a débuté la campagne « Cool Biz ». Cette campagne annuelle du gouvernement vise à éviter d’intensifier le réchauffement climatique en limitant l’utilisation de l’air conditionné. Les autorités appellent ainsi les entreprises à garder les bureaux à 28° et à encourager leurs employés à abandonner les costumes et cravates pour des tenues plus appropriées aux étés japonais chauds et humides. Un changement des habitudes dont les enseignes de prêt-à-porter entendent bien tirer profit.

Des chauffeurs de bus en grève circulent gratuitement

À Okayama, l’apparition d’une nouvelle compagnie de bus suscite la grogne des chauffeurs  du groupe Ryobi. La compagnie rivale, Megurin, assurera une partie des trajets de de sa concurrente à moindres coûts et a en plus choisi une apparence tout à fait mignonne avec des yeux peints sur les véhicules. Les chauffeurs menacés ont entamé une grève surprenante : ils continuent de circuler mais refusent tout paiement des usagers.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaWikimedia Commons - Spaceaero2
Article précédentRencontre Tôkyô-Pyongyang | Akihito en fonction jusqu’au bout | Tarô Kôno pour la coopération au Moyen Orient
Article suivantDépart du bassiste de Tokio | Rachat de Fujifilm | Affaire Kake

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.