Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Tarô Kôno, a fait ses débuts sur la scène mondiale – avec sa maîtrise de l’anglais exposée – lors d’une série de réunions de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est à Manille.

Kôno, diplômé de l’Université de Georgetown à Washington, a parlé anglais dans tous les rassemblements multilatéraux auxquels il a assisté, a déclaré un responsable du gouvernement, un choix rare pour les ministres japonais des Affaires étrangères. C’est une qualité perçue par les représentants comme « significative » pour Kôno, qui a assumé son poste jeudi dernier, pour créer des relations de confiance avec ses homologues en communiquant avec eux en anglais.

« J’ai succédé à mon prédécesseur, M. Fumio Kishida. Il a été ministre des Affaires étrangères pendant quatre ans et huit mois. C’est ma cinquième journée. Permettez-moi d’être un peu nerveux », a déclaré Kôno à la conférence de presse en anglais, provoquant les rires des journalistes. Kishida a exercé la deuxième plus longue période en tant que ministre des Affaires étrangères depuis l’après-guerre. Cependant, Kôno se réfère à un interprète quand il  s’agit de traiter des questions épineuses notamment les litigieuses tels que la Corée du Nord.

 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaThe Mainichi, The Japan Times
SourcePhoto : Richter Frank-Jurgen (Creative Commons)
Article précédentNagasaki – Un traité contre les armées nucléaires
Article suivantLa ruée des vacanciers au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.