Dans cette revue de presse du vendredi 25 janvier nous aborderons : une mesure pour arrêter le téléchargement illégal, des employés de Subaru non payés pour les heures supplémentaires et enfin un déplacement des baleines vers le nord.  

Punir le téléchargement illégal de manga

Le Japon cherche à resserrer son emprise sur les droits d’auteur après que des membres du gouvernement aient appelé à criminaliser le téléchargement de manga, de romans et d’autres œuvres littéraires sans l’autorisation de leurs détenteurs. Dans un rapport, ils soulignent la nécessité de réprimer les sites Web de piratage et veulent élargir la portée des actes punissables, actuellement limités au téléchargement illégal de vidéos, de musiques ou bien d’images fixes. Le rapport conclut que les contrevenants pourraient faire face à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans ou à une amende jusqu’à 2 millions de yens, voire les deux.

Des employés de Subaru sous-payés

L’entreprise Subaru a déclaré vendredi qu’elle n’avait pas versé de salaires pour les heures supplémentaires sur une période de deux ans à quelques 3 400 employés. Cette révélation fait suite à une enquête interne autour du suicide d’un employé surmené en 2016. Le constructeur japonais a déclaré que les salaires de mi 2015 à mi 2017 et totalisant 776 millions de yens ont été versés rétroactivement à 3 421 travailleurs en mars dernier. Cette nouvelle a été rapportée après que des représentants de la famille du défunt travailleur aient révélé certaines des conclusions.

Des baleines vers Tôkyô

Des chercheurs japonais pensent qu’il est possible que la région de reproduction des baleines à bosse se soit déplacée plus au nord, autour de l’ile Hachijô, vers Tôkyô. Amami Oshima, situé à environ 500 km au sud de l’ile Hachijô, est l’endroit le plus au nord pour la reproduction des baleines. Dans le cadre d’un projet de recherche mené conjointement par le gouvernement de la ville de Hachijô ainsi que l’Université de science maritime de Tôkyô, ils ont constaté que le nombre de baleines à bosse repérées au large de l’ile était passé à 151 entre l’hiver 2017 et printemps 2018, contre 60 l’année d’avant. Pour cette saison, ils ont déjà confirmé plus de 100 baleines.