Dans la revue de presse du jeudi 15 mars, nous allons aborder : le transfert des membres de la secte Yum dans le centre de détention de Tôkyô, Abe prêt à démissionner si son implication dans l’affaire Moritomo Gakuen est prouvée, une première médaille d’or paralympique et des photos étonnantes d’Akita Inu du siècle dernier. 

Transfert à Tôkyô des membres de la secte Aum

Sept membres de la secte Aum Shinrikyô ont été transférés au centre de détention de Tôkyô, dans l’attente de leur exécution. Le ministre de la justice a entamé le transfert de treize anciens membres de la secte dans un autre établissement, “un pas de plus vers l’échaffaud”, commente le Japan Times. Les procès liés aux attentats commis par la secte en 1995, dans une série de crimes qui avaient fait 29 morts, se sont clôturés en janvier. Le ministre de la justice réfléchirai à la date de l’exécution.

Abe nie son implication dans l’affaire Moritomo

Shinzô Abe est resté sur ses positions concernant l’affaire Moritomo Gakuen,  scandale de favoritisme relatif à la vente d’un terrain au rabais au groupe qui aurait promis un poste de principale d’honneur à la femme du premier ministre. Ce dernier a assuré aujourd’hui que ni lui ni sa femme Akie ne seraient impliqués dans cette vente. Alors que l’opposition a déjà appelé à la démission du ministre des finances, mouillé dans cette affaire, Shinzô Abe a déclaré que si la preuve était faite de leur participation, il serait prêt à renoncer à son poste.

Première médaille d’or aux Jeux Paralympiques

La handiskieuse Momoka Muraoka a remporté le slalom géant ce mercredi, au centre alpin de Jeongseon. C’est la première médaille d’or japonaise à ces Jeux Paralympiques de Pyeongchang. L’athlète a fini avec un total de 2 minutes et 26,53 secondes, soit 2,71 secondes devant la néerlandaise Linda Van Impelen. La jeune athlète avait déjà remporté une médaille d’argent en ski alpin et deux médailles de bronze en super combiné et en super-G. Ce quatrième podium est le septième prix remporté par le Japon durant ces Jeux. 

Méconnaissables ancêtres Akita Inu

Une image capturée lors d’un concours canin en 1958 et exhumée cette semaine montre des Akita Inu méconnaissables. Avec des oreilles recourbées et la fourrure sombre, les chiens pris en photo il y a une soixantaine d’années avaient une apparence très différente de ceux que les Japonais adorent aujourd’hui. Le film, qui comporte 438 prises de vues, a été donné à l’université Yamazaki par l’association des Akita Inu. Selon le professeur de biologie moléculaire Mieko Oguro, les vidéos pourront permettre de comprendre l’évolution récente de l’espèce.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaMax Pixel
Article précédentÂge de la majorité | Discussions avec Pyongyang | Article 9
Article suivantReprésentativité politique | Boycott Parlementaire | Dommages aux victimes de Fukushima

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.