Le maire de Nago, Susumu Inamine, qui s’oppose au plan de délocalisation d’une base militaire américaine importante dans sa ville située dans la préfecture d’Okinawa, a annoncé mercredi qu’il serait candidat pour un troisième mandat de quatre ans.

« En utilisant tous les moyens possibles, je suis déterminé à garder une position ferme, avec le gouverneur Takeshi Onaga, pour stopper la construction de la nouvelle base Henoko et mettre un terme à la question », a déclaré le maire de 72 ans. La bataille promait d’être étroitement menée entre Inamine et Taketoyo Toguchi, un membre de l’assemblée de la ville, qui soutient le plan de transfert de la base. Toguchi, 56 ans, est soutenu par le Parti libéral démocrate du Premier ministre Shinzô Abe.

Beaucoup de gens à Okinawa, qui héberge la majeure partie des installations militaires américaines au Japon, veulent que la base de Futenma soit relocalisée à l’extérieur de la préfecture de l’île. En 1996, Tôkyô et Washington ont accepté de retourner les terres utilisées pour la base de Futenma et ont annoncé en 2006 une feuille de route pour réajuster la présence militaire américaine au Japon, y compris la relocalisation à Henoko. Le gouvernement japonais a soutenu que le plan actuel est la « seule solution » pour éliminer les problèmes posés par la base de Futenma, sans compromettre les relations entre le Japon et les Etats-Unis.