La société japonaise Ninapharm a communiqué vendredi qu’un laboratoire français est parvenu a produire un riz contenant des lactobacilles. Cet élément aurait pour effet de faciliter l’absorption des anti-oxydants. Elle a même ajouté que c’est la première fois qu’un laboratoire étranger participe à la culture du riz.

, Un nouveau riz issu d’une collaboration franco-japonaise
© Thierry Lemoine 2011 Hi-no-de.com

Ninapharm est un laboratoire spécialisé dans les produits de beauté anti-âge et anti-oxydants, et a commencé début 2011 a injecter de l’Hyprolina, un pro-biotique, dans des rizières. Le laboratoire nous indique que cet élément favorise les bons micro-organismes et atténue la multiplication des mauvais micro-organismes, ce qui a pour effet d’améliorer la protection des rizières contre les nuisibles et les maladies.

Ce riz, commercialisé au japon depuis le 21 novembre sous le nom de Ninahikari, est produit dans les cultures du département de Niigata. D’après Ninapharm, les résultats seraient déjà probants, car la production de riz aurait déjà augmenté et les qualité nutritionnelles du riz seraient également bonifiées.

Julien Barbier – sources : AFP, Le Figaro
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn responsable de la défense d’Okinawa renvoyé
Article suivantDes zones de Fukushima bientôt décontaminées

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.