Dans la revue de presse de ce jeudi 04 mars, nous aborderons : Un vaisseau spatial explose après avoir été offert pour un voyage gratuit autour de la lune, un hôpital japonais développe un système d’information sur les effets secondaires du vaccin contre le coronavirus et les consultations pour violences domestiques atteignent un nouveau sommet pour la 17e année consécutive.

Un vaisseau spatial explose après avoir été offert pour un voyage gratuit autour de la lune

Le vaisseau spatial de SpaceX, dirigé par Elon Musk, a explosé. L’homme d’affaires Yusaku Maezawa avait déclaré peu avant qu’il choisirait huit membres du public pour l’accompagner dans le vaisseau spatial pour un voyage gratuit autour de la lune en 2023. Le prototype a été lancé depuis le site d’essai Boca Chica au Texas. Il a atteint une altitude de 10 kilomètres, est resté en altitude pendant un certain temps puis s’est posé. Un premier atterrissage réussi acclamé par les spectateurs. Mais en 10 minutes environ, la fusée en acier inoxydable a explosé et s’est enflammée. Elon Musk a ensuite tweeté : « Un jour, la vraie mesure du succès est que les vols de vaisseaux seront monnaie courante » et « RIP SN10, décharge honorable ». 

Un hôpital développe un système d’information sur les effets secondaires du vaccin

Un système qui recueille et fournit des informations sur les effets secondaires du vaccin contre le coronavirus a été développé par l’hôpital national Mie dans la ville de Tsu. Surnommé «COV-Safe», le système est conçu pour que les professionnels de la santé et autres personnes vaccinées saisissent les symptômes de tout effet secondaire qu’ils ont subi. Environ 15 ou 30 minutes après l’inoculation, les utilisateurs de COV-Safe reçoivent un questionnaire concernant les effets secondaires. Ils reçoivent également une enquête de suivi tous les jours pendant une semaine après l’inoculation, ainsi que 14 et 20 jours après les injections. Les données collectées peuvent être consultées sur le site Web du système : (https://sites.google.com/view/cov-safe/).

Les consultations pour violences domestiques atteignent un nouveau sommet

Pour la 17e année consécutive, le nombre de consultations pour violences domestiques impliquant partenaires ou conjoints a établi un record, atteignant 82 643 en 2020. Le total des consultations a représenté une augmentation de 0,5 % par rapport à 2019. Selon le NPA, 76,4 % des victimes étaient des femmes. Mais les cas dans lesquels les hommes ont été la cible de violences sont en augmentation, totalisant 19 478 en 2020, soit près de deux fois plus qu’il y a cinq ans. Deux facteurs clés de cette augmentation sont à prendre en compte, d’après l’Agence nationale de police. D’abord, la contrainte de rester à la maison pendant la pandémie de coronavirus et également la prise de conscience croissante de la violence domestique qui a incité les victimes à contacter la police ou des groupes de soutien.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentProlongement de l’état d’urgence ? | JO : diversité des sexes | Grève de la faim
Article suivantZones sinistrées | La “Course du ruban blanc” | les statues dorées

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.