Le gouvernement de la préfecture de Miyagi a déclaré lundi qu’il supprimerait une vidéo promotionnelle mise en ligne ayant suscité de vives critiques pour son scénario sexuellement suggestif.

Dans le cadre de la campagne promotionnelle de la préfecture de Miyagi, la vidéo de 150 secondes, présente le modèle et l’actrice Dan Mitsu vêtue d’un kimono, connue pour jouer des rôles érotiques, comme une guide présentant les lieux touristiques et les spécialités de la préfecture. La vidéo crée la polémique du fait de son scénario au caractère sexiste et provocant.

Le gouvernement a reçu environ 380 plaintes ou commentaires négatifs sur la vidéo par des appels téléphoniques, des courriels et des lettres. Face aux critiques incessantes de téléspectateurs et de membres de l’assemblée féminine qui se soulèvent contre la diffusion de la vidéo, le gouvernement local dans le nord-est du Japon prévoit de retirer la vidéo après un événement touristique prévu samedi à Sendai, la capitale de la préfecture. « Nous devons être à l’écoute de ceux qui sont en désaccord et ont des sentiments négatifs à ce sujet », a déclaré le gouverneur de Miyagi, Yoshihiro Murai, avant d’ajouter « Mais je ne doute pas que la vidéo ait joué son rôle pour attirer les visiteurs dans notre préfecture ».

La video est en japonais

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaCetusNews, Today Japan
SourcePhoto : summer (Creative Commons)
Article précédent[Abonné] Burakumin – entre discrimination, exclusion et pauvreté
Article suivantL’industrie de la bière au Japon se met au goût du jour

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.