Une chaîne de restaurants et son haut dirigeant ont reçu une amende ce mercredi 26 juillet pour avoir fait travailler des étudiants étrangers plus longtemps que la durée légale de travail.

La Cour d’Ôsaka a chargé Ichimonkai, l’opérateur de la chaîne de restaurant Kushikatsu Daruma 500 000 yen pour avoir violé les lois concernant l’immigration. Shôhei Yabuguchi, le gestionnaire principal de tous les établissements, a aussi été inculpé et a reçu l’amende de 300 000 yen. La chaîne de restaurant sert du kushikatsu, brochettes de bœuf pané et frit et des brochettes de légumes, et aurait employé 11 étudiants étrangers qui ont travaillé plus que les 28 heures par semaine que leur permettait leur visa, et ce dans plusieurs de leurs restaurants. Les accusés ont admis être coupable de ce qu’on leur accuse le mois dernier durant le procès.

Le juge Setsu Inokuchi déclare : « l’accusé Yabuguchi porte une grave responsabilité car il a mis en priorité les profits, alors qu’il était bien conscient de l’illégalité concernant les horaires des temps partiels des étrangers dans certains de ses restaurants à la fin de 2015 ». Il ajoute que l’entreprise, cependant, a fait des démarches par la suite pour éviter ces durées de travail illégales. Selon l’entreprise, dans les quelques 700 employés à temps partiel que la chaîne emploie, 200 sont des étrangers. À la suite du verdict, le président d’Ichimonkai, Katsuya Ueyama, âgé de 56 ans, affirme : « Cette leçon nous aura servi à nous conformer à la loi concernant les heures de travail, pas seulement pour les employés étrangers mais aussi pour les Japonais. »