Dans la revue de presse de ce jeudi 4 février, nous aborderons : 91% des gouvernements locaux n’ont toujours pas fait appel à des médecins pour les doses de vaccin, des enfants sont allés à la rencontre de salamandres géantes, et Anri Kawai démissionne suite au scandale d’achats de voix en 2019.

91% des gouvernements locaux n’ont pas encore fait appel aux médecins

91% des gouvernements municipaux déclarent qu’ils « prenaient toujours des dispositions » pour aligner les médecins nécessaires pour administrer le vaccin contre le coronavirus. 70% déclarent que le gouvernement national avait fourni des informations insuffisantes sur le déploiement des vaccins. Concernant les emplacements des centres de vaccination, 22 gouvernements locaux, soit 67%, ont répondu qu’ils étaient « actuellement en discussion ». Seulement 30%, soit 10 municipalités de Tôkyô, ont répondu qu’ils avaient « pris une décision partielle ». Seul l’arrondissement de Meguro à déclaré avoir déjà décidé de ses sites de vaccination.

Des enfants rencontrent des salamandres géantes

Des enfants de la ville de Nabari ont eu la chance de voir des salamandres géantes au Japan Salamandre Center, dans le département de Mie. Yoshihiro Kawauchi, un employé du gouvernement de la ville, et conseiller du ministère de l’Environnement, a expliqué l’importance des salamandres géantes, un monument naturel national spécial. Chaque salamandre géante a été amenée devant les jeunes visiteurs pour être mesurée. La plus grande salamandre, nommée Takeru, est née en 2002. Takeru mesurait 94,5 centimètres de long et pèserait 6,95 kilogrammes. Elle a émis des sons intimidants pendant tout le processus. Une partie d’un orteil manquait.

La députée Anri Kawai démissionne suite à un scandale

La membre de la Chambre haute, Anri Kawai, qui a été reconnu coupable le mois dernier de l’achat de voix lors des élections de 2019, a démissionné de son poste. Kawai, qui avait déjà quitté le Parti Libéral Démocrate au pouvoir en raison de cette allégation, a choisi de démissionner avant la fin du délai de deux semaines autorisé pour déposer un appel. Après que sa démission ait été soumise au parlement, Kawai a déclaré dans un communiqué que, bien qu’elle ne soit pas satisfaite de la décision, elle ne déposera pas d’appel, ajoutant : « Je n’ai pas l’intention de prolonger davantage la bataille juridique et causer plus de la confusion. »

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRéouverture du plus vieux pont | Un chilien condamné pour le meurtre d’une japonaise | 6 ans de prison
Article suivantUne femme accusée d’avoir tué son enfant | Remarques sexistes aux J.O | Une avancée contre la Covid-19

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.