Tomomi Inada : un message fort de Shinzô Abe à ses voisins

tomomi-inada-japon-politique
Réunion des Ministres autour de Shinzô Abe

inada_tomomi_
Tomomi Inada

Arrivée à la suite du remaniement du Premier ministre japonais le 3 août dernier, Tomomi Inada succède à donc Gen Nakatani au poste de Ministre de la Défense. Un ministère important, d’autant plus qu’il bénéficie d’une hausse constante de son budget depuis fin 2012. Etudiante à la prestigieuse université de Waseda et avocate de formation, Tomomi Inada est membre du Parti libéral-démocrate (PLD), dont elle représente la ligne dure. Sa nomination n’est pas anecdotique: proche de Shinzô Abe et membre du groupe Nippon Kaigi, elle s’est plusieurs (1) fois illustrée pour ses positions nationalistes.

Outre les différentes visites au controversé sanctuaire Yasukuni, elle a bravé, en août 2011, l’interdiction des autorités coréennes en essayant de se rendre, avec trois autres membres du PLD, sur les rochers Liancourt (appelés Dokdo en Corée et Takeshima au Japon), territoire sous administration de Séoul mais disputé par Tôkyô. Elle a aussi joué un rôle significatif dans le groupe de travail du PLD sur la révision de l’histoire du Japon, notamment sur le massacre de Nankin ou l’affaire des femmes de réconforts.

Réponse ferme du Japon à son entourage

Depuis plusieurs années, les tensions autour du Japon s’intensifient. La menace nord-coréenne reste réelle: en mars dernier, Pyongyang annonce que le pays a réussi à miniaturiser des têtes nucléaires, leur permettant ainsi de les projeter (2). Plus récemment c’est l’envoi, sans avertissement de Pyongyang, de deux missiles balistiques de moyenne portée de type « No Dong », dont l’un a atteint les eaux japonaises.

L’autre sujet qui retient l’attention de Tôkyô, c’est Pékin: le Japon a fait part, par le biais de son Livre blanc de 2016, de sa « profonde préoccupation » sur les actions chinoises dans la région. Le manque de transparence du budget militaire chinois et la répétition des incursions navales et aériennes sur le territoire nationale inquiètent le gouvernement. La question des îles Senkaku (Diaoyu pour les Chinois), symbole de cette tension sino-japonaise, reste toujours sans réponse pour le moment.

Aux vues de la situation géopolitique régionale, la nomination de Tomomi Inada au poste de Ministre de la Défense est un message de fermeté de Shinzô Abe, traduisant un durcissement de la politique extérieure du Japon en direction de ses voisins, en premier lieu la Chine et la Corée du nord, et dans une certaine mesure à la Corée du sud et la Russie.

Valentin Maricourt – sources : The Japan Times, The Bangkok Post, Ministry of Defense of Japan

1 Mouvement révisionniste très influent dont plusieurs haut-dirigeants du Japon font partis.
2 La maitrise de cette capacité reste encore a être prouvé, le processus demandant une avancé technologique énorme.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentExposition Hokusai x Manga au Musée d’Art et d’Industrie, Hambourg
Article suivantPékin remercie Tôkyô pour le sauvetage de pêcheurs chinois

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.