Dans la revue de presse du mardi 20 mars, un ferry bloqué en mer avec ses 500 passagers, la volonté de rapprochement de Poutine avec le Japon au lendemain de sa réélection à la tête du pays des Tsars, un sumo contraint de quitter le Grand Tournoi pour avoir agressé son assistant et une version canine de Google Street Views. 

Un ferry et ses passagers bloqués en mer

Plus de 500 personnes ont été bloqués sur un ferry à l’ouest du Japon. L’embarcation de 9 774 tonnes a heurté une balise en acier dimanche soir, endommageant ses hélices. L’incident n’a fait aucun blessé, mais le bateau devra rester amarré au large d’Akashi, dans le département d’Hyôgo, pendant que le bureau gouvernemental en charge des incidents du transport inspecte les dommages. Les 509 passagers ont dû passer la nuit sur le navire en attendant les secours. Le ferry ne semble pas pour l’instant prendre l’eau et ne montre pas non plus de signe de fuite d’huile ou de carburant.

Poutine tente un rapprochement avec le Japon

Vladimir Poutine projette de renforcer les liens de la Russie avec le Japon. Fraîchement réélu pour un quatrième mandat, le président russe désire recentrer les liens diplomatiques entre les deux pays sur la coopération économique. Il ne semble pourtant pas prêt à accepter des concessions concernant les îles que les deux puissances se disputent, comme le souligne le Yomiyuri Shimbun. Poutine redoute le déploiement de forces américaines sur les îles Kouriles si certaines passaient sous souveraineté japonaise. La relation entre le président russe et Shinzô Abe est pourtant la plus cordiale dans le groupe du G7.

Violences au Grand Tournoi de sumo

Un sumo a été forcé de quitter le Grand Tournoi, qui a lieu en ce moment, pour s’être rendu coupable de violences sur un sumo qui l’assistait. Takayoshitoshi, lutteur de division jûryô, a avoué ce lundi avoir agressé à plusieurs reprises le sumo qui appartient à un grade inférieur. Tsuyoshi Kamiyama de son vrai nom, âgé de 20 ans, fait partie de l’écurie Takanohana. Cette violence est inacceptable, selon l’écurie qui s’est excusée pour la conduite du jeune athlète. Cette affaire fait suite à un scandale semblable qui, l’année dernière, avait mené au départ en retraite anticipée de Harumafuji, lutteur mongol possédant le plus haut grade du sumo.

Ôdate à hauteur d’Akita Inu

À quoi peut bien ressembler le monde à hauteur de chien ? La ville de Ôdate, dans le département d’Akita, a lancé une édition de Google street view dont les prises de vues sont réalisées à l’aide d’un chien. L’outil de Google permet une vision à 360° des rues. Les chiens ont parcouru les rues enneigées de la ville, connue comme la ville d’origine des Akita Inu (littéralement « chiens d’Akita »), avec une caméra attachée à un harnais dans leur dos. Avec des panoramiques où les petites oreilles touffues dodelinent au gré des allées, on peut, entre autres, accéder virtuellement à la statue de la célébrité canine Hachiko. Nous ne sommes pas encore convaincus que nos petits guides Akita, Asuka ou Puko permettent une réelle expérience touristique mais c’est en tout cas une bonne publicité pour la ville.