Dans la revue de presse de ce mardi 26 janvier, nous aborderons : 618 nouveaux cas positifs de coronavirus, un hôpital de l’ouest du Japon cache des patients Covid-19, et un robot créé pour le démantèlement nucléaire. 

Tôkyô enregistre 618 nouvelles infections au coronavirus

Tôkyô enregistre, à nouveau, un mauvais résultat pour les infections au coronavirus ce mardi 26 janvier. En effet, 618 cas ont été recensés en cette seule journée, a déclaré le gouvernement. Les nouvelles infections surviennent après que Tôkyô ait enregistré 986 infectés le 24 janvier dernier. La capitale japonaise reste prisonnière d’une troisième vague, après des poussées antérieures en avril et en août de l’année dernière. Au cours de la première semaine de janvier, il y avait une moyenne de 1 230 cas par jour, puis de 1 611 pour la seconde. De nouveaux records surviennent sans cesse, selon le gouvernement. Ce dernier signale plus de 94 000 cas au total depuis le début 2021, et le nombre de décès est en hausse constante. De plus, près de 2 798 patients sont hospitalisés à Tôkyô, et 156 personnes sont dans un état critique.

Un hôpital dans l’ouest du Japon cache des patients Covid-19

Dans la ville de Himeji, au coeur du département de Hyôgo, le National Hospital Organization Himeji Medical Center, qui dispose de lits pour accueillir les patients Covid-19 présentant des symptômes légers à moyens, est continuellement occupé depuis décembre 2020. Les patients gravement malades ne pouvant être transférés ailleurs, l’hôpital les gardes donc « cachés ». Une salle de 12 lits est actuellement réservée aux patients. Le gouvernement prévoit d’ajouter 20 lits supplémentaires dans toute la ville. « La majorité des personnes hospitalisées dans notre établissement sont des personnes âgées, parmi lesquelles certaines personnes atteintes de démence et d’autres handicaps. », déclare Tetsuji Kawamura, directeur adjoint de l’hôpital. Bien que la réponse du gouvernement en matière de sécurisation des lits d’hôpital soit considérée comme problématique, le plus important est d’empêcher davantage de personnes d’être infectées.

Le robot du Fukushima College remporte le premier prix pour son démantèlement nucléaire

Un robot créé par une école de technologie a remporté le premier prix d’un concours de robotique, sur le thème du démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima. Le robot Mehikari du Fukushima College a été salué pour sa rapidité et sa capacité à utiliser différentes méthodes pour récupérer des débris de taille similaire à ceux de l’usine, site d’une catastrophe nucléaire après le 11 mars 2011. « Je serai heureux si notre robot est utile sur le terrain », a déclaré Hiroha Toba, le leader de l’équipe gagnante, âgé de 18 ans. Le concours était principalement organisé par l’Agence japonaise de l’énergie atomique et bénéficiait du soutien du ministère de l’Éducation et d’autres entités.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSimulation de vaccinations⎪Stationnement secret⎪Jeux olympiques
Article suivant973 nouvelles infections⎪20 000 congélateurs pour les vaccins⎪2 médecins inculpés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.