Huit militants du groupe Sea Shepherd se sont vus interdire l’entrée sur le sol japonais entre janvier et octobre 2014 a annoncé le Bureau de l’immigration rattaché ministère de la Justice.

L'un des navires de l'organisation Sea Shepherd, le Brigitte Bardot (© AussieLegend)
L’un des navires de l’organisation Sea Shepherd, le Brigitte Bardot (© AussieLegend)

Selon le bureau, l’entrée aurait été refusée car les membres du groupes, dont certains avec des postes importants dans l’organisation, n’ont pas pu énoncer clairement la raison de leur visite au Japon.

En effet, la raison touristique avait été annoncée mais aucun des membres n’a pu fournir un itinéraire détaillé de leur séjour. Ils ont dû révéler leurs plans aux agents de l’immigration nippones et ont été expulsés de l’aéroport de Narita et des autres aéroports internationaux en vertu de la loi sur le contrôle de l’immigration.

Sea Shepherd a intensifié ses campagnes japonaises contre la chasse des baleines et des dauphins après que la Cour internationale de Justice ait ordonné, en mars dernier, l’arrêt temporaire du programme de recherche baleinière en Antarctique. La décision conteste la version du gouvernement japonais déclarant que les baleines sont chassées pour des études scientifiques.

Le groupe est également connu pour avoir organisé des manifestations de grande envergure pour protester contre la chasse aux dauphins dans la baie de Taiji, préfecture de Wakayama. Lors de cette chasse la police locale est maintenant présente et plus vigilante afin d’éviter les perturbations ou les débordements des deux camps.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Asahi Shimbun

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMeilleurs Vœux pour 2015!
Article suivantTrois candidats pour la tête du Parti Démocrate du Japon

2 Commentaires

  1. Vous avez votre idée du Japon . Vous avez raison, il faut SAVOIR se fermer . Attention au capitaine qui arpente les ponts . Le sea sherperd nous le rappelle !  » Ma jambe !  » . En militant pour les baleines , ils nous ramènent Ackab. » Je l ‘aurai!  » . Le danger est en tout .

  2. Les nuisibles, comme vous dites, sont ces gens qui massacrent les dauphins et vendent les plus forts ou beaux à des dolphinariums dirigés par des compagnies que seul le profit interesse. Heureusement que les Sea Shepherd sont là pour empêcher et devoiler ces massacres au grand public !!! Il s’agit là d’une tuerie d’êtres doués de sensibilité, d’une grande intelligence et d’un sens développé de la famille. Pour les rescapés, tout ce qui les attend c’est l’esclavage: faire des tours pour avoir du poisson, honteux !!! C’est comme si vous étiez enfermés dans une baignoire, alors réfléchissez un peu et voyez qui sont les nuisibles !!
    Merci au Capitaine Watson, bravo aux Sea Shepherd et longue vie.
    Je suis fier de soutenir votre organisation.
    SAUVONS LES OCÉANS, sauvons nous !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.