Dans la revue de presse de ce lundi 29 avril 2019, nous aborderons : le voyage d’Abe en Amérique du Nord, puis la tenue de la 25e marche des fiertés et enfin le projet de culture d’organes humains sur des cochons de l’Université de Tôkyô.

Fin du voyage de Shinzô Abe

Ce week-end, Shinzô Abe s’est rendu aux États-Unis et au Canada dans le cadre de son voyage pré-G20. Lors de sa rencontre avec Trump, le Premier ministre japonais a abordé les tractations du futur accord commercial bilatéral déjà entamées, mais également la venue prochaine de Donald Trump au Japon, qui sera le premier dirigeant à rencontrer le nouvel empereur. Le président américain a également annoncé qu’il participerai à un tournoi de sumo. Le lendemain de sa rencontre avec Trump, Shinzô Abe s’est rendu à Ottawa afin de rencontrer Justin Trudeau. Ces derniers se sont félicités des premiers succès du Partenariat Transpacifique dont s’est retiré le président américain. Il a permis d’augmenter de façon notable l’exportation de produits canadiens vers le Japon, notamment en terme d’agriculture.

25e édition de la marche des fiertés 

Ce dimanche a eu lieu la 25e Tôkyô Rainbow Pride Festival, la marche japonaise des fiertés. 10 000 personnes étaient attendues pour défiler, tandis que le festival en lui même, situé dans le quartier de Shibuya à Tôkyô, comptait plus de 180 000 personnes. C’est un événement important pour la communauté LGBT+ et ses sympathisants, alors que le Japon est loin d’être un modèle en matière de défense de leurs droits. De nombreux témoignages ont été recueillis et on retrouve chez tous cette peur constante du jugement par autrui, notamment dans le monde du travail. Certaines grandes entreprises ont voulu se détacher de ces stéréotypes, comme par exemple Sony qui a décidé d’être l’un des 278 sponsors de l’événement. Comme chaque année, les ambassades des pays européens, dont l’ambassade française, ont participé à la marche.

Culture d’organes humains sur des cochons ? 

L’université de Tôkyô a annoncé son intention de mener une nouvelle expérience : la culture de pancréas humains sur des cochons. Le professeur Hiromitsu Nakauchi, leader du projet, se donne dix ans avant que ne soit transplantés ces pancréas sur des humains, dans le but de traiter des maladies comme le diabète. Jusqu’alors, ce type d’expérience était interdit par le gouvernement, étant donné que l’offre d’organes restait inférieure à la demande des patients en attente de transplantation, mais ce dernier à récemment levé l’interdiction. Il est désormais possible d’implanter des cellules humaines sur des embryons provenant d’espèces animales.