Le Japon connaît un nouveau boom de la viande. Depuis la libéralisation des importations de bœuf aux hormones venant des Etats-Unis en 1991, la consommation a fortement évolué. Pour preuve, le succès du festival de la viande de Tokyo, créée en mai 2014 par Kenji Sugizaki, qui vise à mieux faire connaître ce produit aux Japonais. Cependant, la consommation de viande est relativement récente et loin de l’image d’Épinal du noble wagyu hors de prix que peu de Japonais peuvent s’offrir. Ses procédés de production intensive qui visent à réduire les coûts en ajoutant de la graisse et des phosphates exposent les consommateurs au risque de malbouffe.

Cet article est réservé aux abonnés de Japoninfos.
Il vous reste 70% de l'article à lire. Pour le découvrir en entier abonnez-vous au Japoninfos.