Selon une enquête gouvernementale, l’iode radioactif émis par la centrale Fukushima Dai-ichi s’est répandu non seulement au nord-ouest du site mais aussi au sud.

Le ministère japonais des Sciences a prélevé en juin et en juillet des échantillons de terre dans 2200 endroits, situés principalement dans la préfecture de Fukushima. Il a également créé une carte indiquant l’étendue de la contamination radioactive au 14 juin.

Les données concernant l’iode 131 n’ont pu être obtenues que dans 400 endroits, cette substance ayant une demie durée de vie de 8 jours.

La carte la plus récente montre que l’iode 131 s’est répandu au nord-ouest de la centrale mais que sa présence a également été décelée au sud, dans des proportions assez importantes.

Selon le ministère, les nuages qui se déplaçaient vers le sud ont capté d’importantes quantités d’iode 131 lorsque les émissions se sont produites.

L’iode 131 peut provoquer le cancer de la thyroïde par ingestion interne.

Article original : NHK World Service Français © 2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJapon : KDDI adopte l’iPhone
Article suivantLa centrale de Fukushima épargnée par le Typhon Roke

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.