Dans la revue de presse de ce mercredi 24 mars, nous aborderons le décès du grand judoka Toshihiko Koga, le harcèlement dans le milieu artistique de ces dix dernières années et les grands brasseurs japonais qui proposent des bières à la maison.

Décès de Toshihiko Koga à seulement 53 ans

Toshihiko Koga est mort à 53 ans des suites d’un cancer. Le célèbre judoka est connu sous le surnom de « Sanshiro de Heisei ». Rappelons que peu avant les Jeux olympiques de 1992, Koga s’est froissé un ligament du genou gauche et ne pouvait plus marcher sans assistance. Sa capacité à concourir semblait compromise; pourtant, cette même année, il remportera la médaille d’or dans sa catégorie. Ce ne fut pas son premier titre puisque dès l’âge de 18 ans, Koga remportera la Coupe Jigoro Kano du tournoi international de judo de Tôkyô. En 1989 et 1991, il gagnera les Championnats du monde de judo. En 1990, il écrasera successivement ses adversaires aux Championnats japonais de judo. Enfin en 2000, il se retirera de la compétition afin de devenir entraîneur. 

Harcèlement dans le milieu des arts

Selon un récent sondage des professionnels allant des arts classiques à l’animation, environ 80 % des travailleurs du milieu ont déclaré avoir été victimes d’abus de pouvoir ou de harcèlement sexuel au cours des 10 dernières années. Parmi les interrogés environ 60 % étaient des travailleurs indépendants. Nombre d’entre eux ont déclaré ne pas se sentir en sécurité, puisqu’ils n’avaient pas de contrat de travail et fonctionnaient dans des conditions peu claires tant sur le recrutement que sur la rémunération. Le harcèlement dans le monde des arts est de plus en plus dénoncé, les langues se délient; dernièrement l’actualité pointait l’ancien directeur de la création des Jeux olympiques et paralympiques de Tôkyô qui avait proposé à Naomi Watanabe de descendre du ciel dans un costume de cochon pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux.

Des kits de bières artisanales par les grands brasseurs

L’industriel Kirin Brewery a annoncé qu’il allait lancer son programme « Home Tap » à grande échelle en proposant des kits à domicile. Les clients reçoivent gratuitement une tireuse et peuvent ainsi se faire livrer de la bière à la pression dans des récipients d’un litre, deux fois par mois à leur domicile. Les consommateurs peuvent choisir parmi environ quatre types de bières artisanales à disposition mensuellement. Le tarif est de 8 250 yens par mois (64,18 euros). La tireuse conserve son contenu au froid, pour que la bière puisse être servie jusqu’à 48 heures après l’ouverture du récipient. Le brasseur s’attend à ce que la machine développe considérablement cette activité et prévoit un nombre d’utilisateurs de 30 000 à 100 000 d’ici la fin de l’année.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJournal Nº35 – Dix ans, trois désastres
Article suivantFlamme olympique | maltraitance animale | Onsen & J-pop

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.