Un projet pilote, mis en place dans la ville de Kaneyama, a permis de créer un nouveau procédé permettant de dépister le cancer rapidement. Et ce, grâce au meilleur ami de l’homme, le chien.  Une avancée qui permettra de réduire les dépenses médicales grâce à des traitement contre le cancer précoce.  

C’est dans la préfecture de Chiba qu’un centre hospitalier universitaire travaille sur le projet, en étroite collaboration avec une entreprise privée, « The St sugar Japan », qui entraîne les chiens à reconnaître des échantillons appartenant à des personnes cancéreuses. Ils y reçoivent majoritairement des échantillons de la ville de Kaneyama, connue pour son taux de mortalité, dû au cancer, élevé. Le procédé permet de dépister les cancers rapidement avec une précision de plus de 90%.

Cette nouvelle pratique permettrait de remplacer les méthodes contraignantes déjà existantes. Des échantillons de souffle, d’urine, de salive et d’excréments suffiront aux chiens pour dépister le cancer. Il est difficile actuellement de savoir comment ces labradors arrivent à dépister la maladie. Une théorie explique que les cellules cancéreuses émettent des types de gaz particuliers que les chiens pourraient sentir. Pour le moment, cette méthode est considérée comme coûteuse et demande des investissements pour la formation. Mais à terme, elle permettrait de détecter les cancers rapidement et donc de faire des économies sur les coûts de traitement.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.