Dans la revue de presse du lundi 19 mars, la floraison précoce des cerisiers à Tôkyô, des manifestations suite au scandale qui touche le gouvernement, le bilan des Jeux Paralympiques et l’île d’Okinawa des années trente reprend vie avec la colorisation de photos d’époque. 

Floraison des cerisiers

La saison des cerisiers en fleur commence tôt cette année. Les fleurs tant attendues ont commencé à poindre à Tôkyô ce samedi 17 mars. C’est neuf jours plus tôt que la moyenne, et la troisième floraison la plus précoce enregistrée, selon l’Agence de Météo Japonaise. Il faudra encore attendre entre une semaine à dix jours pour profiter de la pleine floraison et des festivités de hanami dans la capitale.

Des manifestants appellent le gouvernement à démissionner

Ce vendredi 16 mars, des manifestants se sont rassemblés devant le bureau du premier ministre Shinzô Abe à Tôkyô. Ils demandent une enquête approfondie concernant l’implication du ministre des Finances dans l’affaire de favoritisme liée à la vente au rabais d’un terrain au promoteur de l’école Moritomo Gakuen. La manifestation appelait à la démission du premier ministre et de son gouvernement. Selon un sondage publié dans le Japan Times ce  week-end, 65% de la population aimeraient que la femme de Shinzô Abe, Akie, témoigne au parlement, tandis que le soutien au premier ministre tombe à 39%. 

Clôture des Jeux Paralympiques

Les Jeux Paralympiques ont pris fin ce week-end à Pyeongchang, avec un total de dix médailles pour le Japon. Une dernière journée fructueuse pour l’Archipel puisque la skieuse alpine Momoka Muraoka a remporté ce dimanche la médaille d’argent en slalom femme dans la catégorie fauteuil. À 21 ans, la skieuse a réalisé une performance spectaculaire en remportant des médailles dans les cinq épreuves où elle concourrait. Elle a notamment remporté l’or au slalom géant, l’argent en ski alpin et deux médailles de bronze. C’est un record national pour un athlète des Jeux Paralympiques d’Hiver.

1935 en couleurs à Okinawa 

Des prises de vue d’époque en noir et blanc appartenant aux archives Asahi Shimbun ont été colorisées. Elles sont visibles sur le site du quotidien. Une immersion surprenante dans des scènes de vie dans les années 1930 sur l’île d’Okinawa. Les photographies ont été prises une dizaine d’années avant la sanglante bataille d’Okinawa, l’un des moments les plus tragiques de la fin de la seconde guerre mondiale. La colorisation, dirigée par le professeur Hidenori Watanabe, a d’abord été effectuée par intelligence artificielle, avant d’être retouchée manuellement à partir d’observations contemporaines sur l’île.