« François Fillion a proposé de transférer en France les combustibles usagés de la centrale accidentée pour que leur retraitement soit pris en charge par les spécialiste français », a révélé l’ancien Premier ministre Naoto Kan dans un interview publié par l’Asahi Shimbun.

Cette proposition lui a été suggérée à Deauville, lors du sommet qui a eu lieu au mois de mai. La France a proposé de se charger de retraiter les 2 724 combustibles usagés qui se trouvent dans les piscines des quatre réacteurs de Fukushima Daiichi, mais pour l’instant, le gouvernement japonais n’a pas encore donné de réponse par crainte que cela ne compromette le
lancement de l’usine de retraitement de Rokkashomura (construite par Areva à Aomori) prévu pour 2012.

06.09.2011 | Asahi Shimbun
Article original: Courrier International © 2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentTalas laisse 50 morts, 55 disparus et des énormes dégats
Article suivantLa coopération bilatérale entre le Japon et la Chine réaffirmée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.