Nippon Foundation et le conseil municipal de Toda ont réagit dès novembre 2016 envers les familles à faibles revenus, forcées de travailler jusqu’à tard le soir, et laissant leurs enfants seuls à la maison.

Les services offerts par le centre de soins

L’établissement de Toda aide les enfants à adopter de bonnes habitudes, comme réaliser des tâches ménagères, se laver les mains, utiliser une machine à laver, travailler à heure fixe tous les jours, s’intéresser à la lecture, etc. Pour se libérer de leur énergie, les enfants ont à leur disposition des salles à manger, des salles de jeu et un extérieur.

Par ailleurs, la plupart des centres de soins publics ferment à 19h mais celui de Toda est ouvert jusqu’à 21h, un avantage qui n’échappe pas aux parents.

Un réel combat contre la pauvreté au Japon

Dans un contexte où la pauvreté des enfants ne cesse de grandir, les parents, souvent handicapés physiquement ou mentalement, se retrouvent dans l’incapacité d’apprendre les règles d’hygiène et de santé à leurs enfants. C’est dans cette optique que l’établissement de Toda a été créé, également pour aider les enfants « à développer une estime de soi et une attitude positive envers la vie », déclare Hayato Hanaoka, un des responsables de la Nippon Foundation.

L’organisme souhaite prochainement étendre ce projet à d’autres villes japonaises et a déjà enclenché les mécanismes nécessaires pour y arriver.