Une proposition de loi soumise durant la dernière session de la Diète ce vendredi 6 février devrait faire passer le droit de vote des japonais de 20 à 18 ans.

Le mini-bus de campagne d'un candidat du PDJ parcourant la ville en période d'élection (© Mkill)
Le mini-bus de campagne d’un candidat du PDJ parcourant la ville en période d’élection (© Mkill)

Cette nouvelle réforme a été approuvée par la coalition au pouvoir (Le Parti Libéral Démocrate et le Kômeito) ainsi que par quatre partis d’opposition. Obtenant ainsi la majorité à eux six, la réforme sera certainement adoptée et entrera en vigueur lors des prochaines élections de la Chambre Haute qui auront lieu au cours de l’été 2016. Cette réforme, qui devait déjà avoir lieu l’an dernier, avait été reportée à cause de la dissolution soudaine de la Chambre Basse.

Un peu plus de 2,4 millions de potentiels jeunes électeurs seront donc attendus devant les urnes pour exercer leur droit. Selon une enquête de la NHK, l’opinion de la population est relativement partagée. Certains jeunes ont avoué ne pas savoir où et comment voter, ou encore ne pas vraiment comprendre la politique. Les personnes plus âgées pensent que c’est un peu trop jeune, et sont plutôt sceptiques sur l’esprit critique dont ces jeunes électeurs peuvent faire part.

Le Japon entrera ainsi dans des normes plus internationales. Le droit de vote étant généralement octroyé à partir de 18 ans dans la plupart des pays à travers le monde. La question est maintenant de savoir si cela aura une réelle influence sur les élections à venir, et si les japonais auront un regain d’intérêt vis-à-vis de la politique.

Daï Kaho – sources : Asashi ShimbumJapan Today