Selon le ministère japonais de l’Environnement, l’élimination des cendres radioactives des déchets domestiques poserait problème à Tokyo et dans les environs de la capitale.

A la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, dans les régions du Tohoku, du Kanto et du Koshinetsu, la cendre des détritus domestiques contiendrait du césium radioactif détecté par les centres de traitement de déchets.

Le ministère a établi un guide pour l’élimination de ces cendres, qui peuvent être enfouies si leur radioactivité n’excède pas 8000 becquerels par kilogramme, au maximum.

Le ministère a récemment mené des contrôles dans les centres d’incinération de déchets des régions concernées, pour y vérifier le procédé d’élimination des cendres.

Sur 410 centres où les niveaux de césium n’excédait pas les 8000 becquerels, 22 sites, principalement à Tokyo, n’ont pas enfoui les cendres en raison des objections de la population locale.

Article original:  NHK World Service Français © 2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentL’armée de l’air japonaise prévoit de s’équiper en avions de chasse étrangers
Article suivantUne vérification des niveaux d’hydrogène dans les réacteurs de Fukushima s’impose à Tepco

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.