Les femmes scientifiques sont là. Mais elles ne représentent qu’un faible pourcentage des chercheurs dans le monde. Le Japon connnait cependant une hausse du nombre de femmes dans la recherche.

Les chercheurs sont les spécialistes travaillant à la conception ou à la création de nouveaux savoirs. Ils dirigent des travaux de recherche en vue d’améliorer ou de mettre au point des concepts, théories, modèles, techniques, instruments, logiciels ou modes opératoires. Dans l’ensemble, les femmes constituent généralement une minorité des chercheurs du monde. Selon les données du gouvernement japonais, le nombre de femmes chercheurs employées de compagnies privées et autres organismes a atteint un record l’année dernière.

Ce chiffre reste malgré tout relativement bas par rapport aux normes internationales. En mars 2016, le chiffre s’élève a 138 420 soit 2 214 de plus que l’année précédente. Il y aurait une augmentation notable des femmes dans le domaine de la recherche scientifique au sein de firmes privées, a déclaré le ministère. Néanmoins, même si le pourcentage de femmes au total a augmenté de 14,7% l’année précédente, comparé à 40,3% en Russie, 37,4% en Grande-Bretagne, 36,0% en Italie et 34,3% aux États-Unis, un long chemin reste encore à parcourir.