Dans la revue de presse du mardi 8 juin, nous aborderons : les menaces à l’encontre d’un centre de vaccination, des conteneurs de déchets radioactifs ont dépassé leur durée de vie et une réunion pour résoudre les problèmes de succession dans la famille impériale.

Un centre de vaccination menacé

Dans le département de Kyôto, la ville d’Ine, qui a commencé un plan de vaccination contre le COVID des 12-15 ans, a reçu de nombreux appels de menaces et de plaintes qui font suite à une forte opposition contre ce programme. Une centaine d’appels et un grand nombre de courriels et de fax de plus de 20 adresses différentes ont conduit le centre à fermer ses portes et à contacter la police ce lundi. Cette mouvance antivax les accuse de « commettre un meurtre » et de provoquer l’infertilité chez les jeunes femmes. Cet incident n’est pas pour arranger la politique de vaccination du gouvernement qui peine déjà à vacciner la population. Par rapport aux autres pays développés, le Japon est à la traîne, bien que le début des Jeux olympiques de Tôkyô soit dans moins de 2 mois.

Des conteneurs de déchets radioactifs dépassés

L’Autorité de Régulation Nucléaire (ARN) a alerté sur le danger que représentaient 31 conteneurs à sédiments radioactifs, lors d’une réunion sur le démantèlement de la centrale de Fukushima Daiichi. Ces cylindres de plastique de 1,5 mètre de haut auraient dépassé leur durée de vie. TEPCO, la société en charge de la centrale a promis de déplacer le contenu d’ici août. Normalement, ils devaient durer jusqu’en juillet 2025 mais il semblerait que l’intensité des radiations ait été sous-estimée par négligence. L’ARN a également indiqué qu’en plus des 31 conteneurs, 56 autres sur les 3 000 en place arriveront à expiration dans 2 ans.

Réunion sur la succession impériale

Hier, un groupe de consultant du gouvernement japonais a tenu une réunion sur la question de l’ouverture de l’accession au trône pour les femmes. Plus de 60 % des 21 experts réunis sont favorables à cet élargissement de la succession. Malgré cette avancée dans le débat, la question est encore loin d’être tranchée, car il reste encore de nombreuses oppositions. Dans l’opinion publique, on ressent une inquiétude croissante, car depuis la loi de 1947, les héritiers ne peuvent être que des hommes ayant un empereur du côté paternel. Actuellement, il n’y a que trois héritiers potentiels, dont un déjà âgé, le prince Hitachi, 85 ans, le prince héritier Akishino, 55 ans, et son fils le prince Hisahito, 14 ans,

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent10 juin – Webinaire : Freelance France-Japon
Article suivantBoost de la vaccination | Hokkaidô poursuivit | Tradition en péril

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.