La Police a annoncé jeudi que le nombre de mineurs en proie aux crimes sur les médias sociaux a atteint un niveau record l’année dernière.

D’après des chiffres officiels, en 2016, 1 736 élèves de moins de 18 ans ont été victimes d’actes criminels suite à l’utilisation de médias sociaux. Les jeunes filles comptent pour 95% des victimes. Beaucoup de ces mineurs étaient âgées de 16 ans, représentant presque 26% du total, suivies par les jeunes de 17 ans à 24%, de 15 ans à plus de 18% % et de 14 ans à 17,5%. La victime la plus jeune elle, n’avait que 9 ans.

Twitter représente la plateforme où le nombre de cas pris en compte dans l’étude était le plus important : 446, soit presque le double de l’année 2015. Pourtant, d’après une autre enquête menée par l’OCDE, les élèves japonais, âgés de 15 ans, passent en moyenne 90 minutes par jour sur Internet, bien moins que la moyenne de 146 minutes enregistrée pour les élèves des autres pays membres de l’OCDE.