Du césium radioactif à un niveau égal aux normes fixées par le gouvernement a été découvert dans du riz cultivé à Nihonmatsu, une ville de la préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon.

D’après les autorités, le niveau de contamination dans les échantillons de riz prélevés avant la récolte atteint 500 becquerels par kg. C’est la première fois qu’un tel niveau est observé depuis que ces examens sont menés au Japon.

Après le début de la crise nucléaire à la centrale de Fukushima en mars, le gouvernement a exigé que des mesures de radiation soient effectuées avant et après la récolte. Samedi, la municipalité de Nihonmatsu a organisé une réunion d’urgence avec des responsables de la préfecture. Certains agriculteurs ayant commencé la récolte avant l’annonce des résultats, il a été décidé de les obliger à conserver le riz et de le soumettre à un nouvel examen.

Article original: NHK World Service Français ©2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPlus faible niveau de l’année pour le Nikkei à la Bourse de Tokyo
Article suivantToyota veut construire une troisième base de production dans la région du Tohoku

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.